Guide : zoom sur les coutumes culinaires au Japon


repas-japon-table-bols-baguettes-plats-algues-riz-condiments-cru-cuit

Vous partez prochainement au Japon et, si les temples et paysages vous comblent d’avance, ce voyage est aussi l’occasion de profiter des trésors gastronomiques nippons. Quelles sont les habitudes culinaires au Japon ? Quels sont les us et coutumes à table ? On vous dit tout !

« Itadakimasu » : avant de manger

Au début du repas, les Japonais ont pour coutume de dire « Itadakimasu » – littéralement « je reçois avec humilité » – en joignant les mains. Cet acte de gratitude leur permet de remercier les animaux et végétaux mais aussi les cuisiniers, les agriculteurs et les divinités pour le repas. Le plus souvent, cela s’accompagne d’une légère courbette de la tête, marque de respect répandue au Japon.

Petit manuel d’utilisation des baguettes au Japon

Le repas est un moment privilégié que vous mangiez au restaurant, chez l’habitant ou avec des amis japonais. Pour éviter de mettre mal à l’aise les convives lors de votre voyage au Japon, voici quelques règles à respecter :

  • Toujours poser les baguettes parallèlement sur le repose-baguettes ou sur la table. Il ne faut jamais les disposer croisées ;
  • Ne pas pointer quelqu’un ou quelque chose avec ses baguettes ;
  • Ne pas planter les baguettes dans les aliments (ex : poisson cru), cela serait perçu comme un manque de respect à son égard. Vous devez saisir les aliments en les pinçant et non en les piquant ;
  • Ne pas manger directement dans les grands plats communs, mais se servir à l’aide des baguettes dans un bol individuel ;
  • Ne jamais planter vos baguettes dans le bol de riz. Très mal vu, cet acte a une connotation morbide, rappelant l’encens utilisé lors des cérémonies funéraires japonaises.

L’astuce : Pour faire comprendre que vous avez fini le repas, disposez vos baguettes parallèlement sur le contenant en les faisant pointer vers la gauche. Tout Japonais comprendra que vous êtes repu(e).

Avoir la bonne posture à table

Si vous avez déjà voyagé au Bhoutan ou au Maroc, il est possible que vous ayez déjà partagé un repas assis(e) au sol. Si vous avez la chance de manger sur un tatami durant votre séjour au Japon, il est convenu que les hommes s’assoient en tailleur et les femmes genoux pliés sur le côté. A table ou près du sol, la dégustation est soumise à quelques bonnes pratiques :

  • Avoir le dos droit ;
  • Prendre de petites bouchées ;
  • Tenir le bol de riz dans la main gauche (à pleine main) et l’approcher de la bouche pour déguster le riz avec les baguettes de la main droite ;
  • Manger les sushis en une seule bouchée en évitant de les couper en deux, surtout au restaurant ;
  • Les soupes, bouillons et nouilles se dégustent très chauds et bruyamment. Aspirer les aliments avec appétit et en faisant du bruit est un signe de politesse au Japon, qui montre que vous appréciez le repas ;
  • Ne jamais se servir à boire à soi-même. Un autre convive devra le proposer et le faire. Si l’on vous sert à boire, tenez votre verre de la main droite en le maintenant par-dessous de la main gauche avec les doigts serrés.

Gare aux maladresses !

Au Japon, il n’est pas convenable de manger en marchant dans la rue ou dans les transports. A table, il est mal vu de trier les aliments et d’en laisser certains de côté (condiments ou autres). La meilleure chose que vous puissiez faire est déguster le repas sans laisser un seul grain de riz. En revanche, vous avez le droit de parler la bouche pleine si quelqu’un s’adresse à vous, à condition de mettre la main devant la bouche en signe de respect. Et au moment de boire, on n’oublie pas de dire « kampai », notre « bonne santé » à nous !

« Gochiso sama deshita » : après le repas

Une fois le ventre plein, prononcez « Gochiso sama deshita » qui signifie « Merci pour ce festin ». Vous n’aurez peut-être pas l’accent adéquat mais c’est l’intention qui compte !

Si vous êtes au restaurant aux heures d’affluence, il est de bon ton de ne pas trop s’éterniser à table une fois le repas terminé. Les Japonais ont l’habitude de manger puis de laisser la place à autrui, dans une logique de respect et d’altruisme.

Le saviez-vous ?

A la fin de l’été, il existe une période appelée « Doyo no ushi no hi » durant laquelle il faut manger un plat dont au moins l’un des ingrédients commence par « u ». Cela rendrait l’été, chaud et humide au Japon, davantage supportable. Le plus souvent, on retrouve du melon « uri », de la prune « ume » ou de l’anguille « unagri ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *